Les effets bénéfiques de la lecture sur la mémoire

Notre quotidien à tous est fait d’horaires, de transports et de stress au travail. Aussi, s’il est important de se détendre devant un bon match de foot ou un film de genre, il est conseillé de prendre le temps de lire, ne serait-ce que quelques minutes par jour. On le sait maintenant depuis plusieurs décennies, lire est plus que bénéfique pour la santé de l’esprit. Outre le fait de faire travailler l’imaginaire en procurant un certain plaisir au lecteur, cela accentue un effort cérébral nécessaire à notre cerveau au même titre qu’une partie de jeu d’échecs ou qu’une séance de mots croisés. Mais ce qui est le plus étonnant, c’est que la littérature pourrait avoir des effets bénéfiques sur la mémoire ! Voyons ensemble de quoi il en retourne.

La mémoire qui flanche

On sait grâce à diverses études réalisées par des scientifiques que notre mémoire aurait tendance à s’amenuiser avec l’âge. En effet, même si on subit tous ce symptôme désagréable qui nous fait oublier un mot pendant un certain laps de temps, ce qui se passe en vieillissant est bien plus grave. Car ce n’est plus d’un simple mot qu’il peut s’agir lorsqu’une personne âgée perd la mémoire, mais bien de discussions entières, de situations vécues, ou de personnes proches.

La perte de mémoire peut être tragique, autant pour la personne concernée que pour son entourage tout entier. Du reste, toutes les personnes ayant un malade d’Alzheimer au sein de leur famille peuvent en témoigner. Et il n’existe malheureusement aucun traitement médicalisé pour aider les patients.

Les seuls véritables remèdes contre les pertes de mémoire quand elles apparaissent, ce sont les exercices pour stimuler le cérébral. En effet, tout ce qui peut faire travailler un tant soit peu le mental est à préconiser, et ce, le plus tôt possible. Il est donc conseillé de ne pas attendre d’avoir des problèmes de mémoire pour commencer à stimuler son cerveau, d’autant plus qu’une dizaine de minutes par jour suffisent à maintenir le mental, et donc la mémoire, en éveil. Outre le tricot, le dessin, la peinture, la musique et bien d’autres activités artistiques, la lecture est l’un de ces remèdes, si ce n’est le meilleur.

Les effets bénéfiques de la littérature sur la mémoire

Pour faire fonctionner les connexions neuronales à leur top niveau, et ainsi les développer en continu avec succès, il est donc important de lire une dizaine de minutes quotidiennement. Cette véritable « gymnastique » du cerveau, en plus de faire travailler la mémoire, assure une bonne stimulation de votre intellect, tout en « aérant » l’esprit pour aider à y voir plus clair. Tout en réactivant vos neurones, la lecture vous permet aussi de garder un bon moral, ce qui n’est pas à déplorer dans nos sociétés croulées sous les mauvaises nouvelles.

Une étude positive sur le sujet

Une étude scientifique publiée en 2001 par le « Proceedings of the National Academy of Sciences » nous assure les vertus de la littérature sur la mémoire, et donc forcément sur Alzheimer aussi. Mise en œuvre par le professeur Friedland, chercheur de haut niveau, elle met à jour des conclusions positives quant à l’exercice physique cérébral concernant les personnes sensibles à la perte de mémoire. Ainsi, des activités intellectuelles telles que le jeu d’échecs, la construction de puzzles, et bien entendu la lecture, éloigneraient un grand nombre de personnes de maladies comme Alzheimer, en favorisant la durabilité d’une mémoire profonde et efficace.

D’après l’étude, notre cerveau fonctionnerait comme n’importe quels autres organes composant notre corps, et aurait donc besoin d’être stimulé aussi fréquemment que possible pour rester au top niveau. Le professeur concluait son étude en comparant le cerveau au cœur humain : « Tout comme vous stimulez votre cœur avec une activité physique, vous devez faire de même pour votre cerveau en pratiquant une activité intellectuelle. »

La lecture comme médecine alternative

Outre le fait d’être un grand stimulant sur la mémoire, la lecture et l’intérêt pour la littérature renferment bien d’autres effets bénéfiques pour votre santé physique et cérébrale (y compris pour les enfants). Parmi ceux-ci, nous pouvons citer l’empathie, car le fait de se plonger dans un bon bouquin peut vous aider à de meilleures relations avec votre entourage, et à montrer davantage vos émotions internes.

D’autres effets bénéfiques résideraient dans le fait que la lecture atténue considérablement le stress, l’anxiété et les insomnies nocturnes. Ouvrez donc un livre avant de vous endormir, lisez-en quelques pages et vous ressentirez immédiatement un apaisement total et idéal pour passer une bonne nuit de sommeil. Un dernier de ces effets positifs est bien entendu que vous vous exprimerez beaucoup mieux avec les autres après avoir pris l’habitude de lire régulièrement. C’est une question de vocabulaire, et n’est pas des moindres.

En tous cas, plus la mémoire est bonne, moins la concentration a tendance à s’éclipser. Lire n’apporte donc que du positif et s’avère être une excellente thérapie alternative.

About The Author

Reply