Le télétravail se poursuivra probablement longtemps après la pandémie

La pandémie COVID-19 est, entre autres, une expérience massive de télétravail. Jusqu’à la moitié des travailleurs travaillent actuellement à domicile, soit plus du double de la fraction qui travaillait à domicile (au moins occasionnellement) en 2017-2018.

Bien entendu, certains emplois ne peuvent tout simplement pas être effectués à domicile. Mais l’épidémie accélère la tendance au télétravail, peut-être pour le long terme. Jusqu’à présent, le télétravail a été plus lent à s’implanter que ce que beaucoup prédisaient lorsque la technologie du travail à distance a fait son apparition. Cette inertie reflète probablement des cultures de travail collantes ainsi qu’un manque d’intérêt de la part des employeurs à investir dans la technologie et les pratiques de gestion nécessaires au fonctionnement d’un télétravail.

Mais la pandémie oblige ces investissements dans des secteurs où le télétravail est possible, et où davantage de personnes apprennent à travailler à distance. En conséquence, nous pourrions assister à un glissement plus permanent vers le télétravail.

Avantages et inconvénients à l’augmentation du télétravail

Il y a des avantages et des inconvénients à l’augmentation du télétravail :

  • il réduit les émissions et les frais de bureau,
  • il aide les gens à concilier leur travail et leur famille.
  • Il peut même nous rendre plus productifs.

Les inconvénients : la gestion d’un personnel qui télétravaille peut être difficile, l’isolement professionnel peut avoir des effets négatifs sur le bien-être et l’évolution de la carrière, et les effets sur la productivité à long terme et dans un système à grande échelle sont incertains.

Plus de télétravail : les avantages

Visioconférence à domicile

Que pouvons-nous attendre d’un passage plus permanent au télétravail ?

Tout d’abord, cela permettrait d’économiser de l’argent sur les bureaux et de réduire le temps que les employés passent à se déplacer. La réduction des trajets domicile-travail est une bonne chose, à la fois pour des raisons environnementales et parce qu’il s’agit d’une des activités les moins agréables que de nombreux adultes pratiquent quotidiennement.

Nous pouvons également être plus productifs en travaillant à domicile.

Une expérience menée dans une grande agence de voyage chinoise a montré que les employés d’un centre d’appel qui ont été assignés au hasard à travailler depuis leur domicile pendant neuf mois ont vu leurs performances s’améliorer de 13 %

Cela s’explique en partie parce qu’ils prenaient plus d’appels par minute, mais surtout parce qu’ils prenaient moins de pauses et de jours de congé.

L’agence a également réalisé des économies sur les frais de bureau. De même, lorsqu’un échantillon de travailleurs d’une grande entreprise italienne de services publics multiples a été désigné au hasard pour fixer son lieu et son heure de travail un jour par semaine pendant neuf mois, ils ont été plus productifs et ont pris moins de jours de congé que leurs collègues travaillant au bureau.

Ces avantages peuvent ne pas se généraliser en dehors d’un essai, ou du moins pas sur tous les lieux de travail. Les expériences de télétravail réussies ont généralement eu lieu sur des lieux de travail qui ont eu le temps de se préparer au passage au travail à distance et où les performances sont basées sur des résultats clairs et mesurables, tels que les appels par minute. Cela nécessite une approche de gestion différente de celle à laquelle de nombreuses entreprises sont habituées. Les responsables ne peuvent pas mesurer les performances des télétravailleurs en fonction du temps qu’ils passent au bureau – bien que ce ne soit pas non plus un bon indicateur de performance pour les autres employés.

Un autre problème est que les employés ne s’adaptent pas tous de la même façon au travail à domicile, ce qui ne sera donc pas la meilleure solution pour tous les employés. La combinaison de travail à domicile et de travail au bureau pourrait donner de meilleurs résultats. Après l’expérience de télétravail de l’agence de voyage chinoise, l’entreprise a permis aux employés de se répartir entre le travail à domicile et le travail au bureau. Les gains de performance mesurés pour le groupe de travail à domicile ont presque doublé dans le cadre de l’autotriage. Cela s’explique principalement par le fait que les employés qui n’avaient pas bien travaillé à la maison se triaient eux-mêmes au bureau, tandis que les télétravailleurs les plus productifs restaient à la maison.

Certaines recherches ont également montré que le passage au travail à distance améliore la rétention, ce qui concorde avec d’autres preuves selon lesquelles les personnes qui travaillent à domicile éprouvent en moyenne une plus grande satisfaction professionnelle. C’est une bonne chose, tant du point de vue de l’employeur que de celui de l’employé, car une meilleure rétention permet d’économiser sur les coûts d’embauche et de formation.

Pour les employés, le travail à domicile peut réduire les conflits entre le travail et la famille, en particulier pour les femmes. Une analyse du panel socio-économique allemand a montré que le travail à domicile réduit l’écart entre les sexes en matière d’heures de travail et de revenus mensuels, car les mères qui télétravaillent peuvent augmenter leurs heures de travail.

Plus de télétravail : les inconvénients

Repos sur un hamac à la maison avec chien et baskets Nike

Les gains de productivité ne sont pas garantis, surtout si les performances des employés sont difficiles à contrôler. Utilisant le déploiement échelonné du programme de télétravail de l’Office américain des brevets comme une expérience naturelle, une étude a révélé une pointe de procrastination parmi les examinateurs de brevets qui ont été affectés au télétravail, ce qui a entraîné des examens plus précipités qui ont nécessité des révisions plus importantes par la suite. Quelques entreprises très en vue, telles que Yahoo et Reddit, ont publiquement renoncé au travail à distance.

Nombre des inconvénients du travail à distance s’appliquent au télétravail à grande échelle plutôt qu’au télétravail occasionnel. L’isolement professionnel du télétravail peut avoir un impact négatif sur le bien-être. Le télétravail à domicile est évidemment un changement nécessaire à l’heure actuel avec le besoin actuel de distanciation sociale pour ralentir la propagation du coronavirus, mais dans des circonstances plus normales, le télétravail semble avoir le plus de succès lorsqu’il est alterné avec un contact en face à face. Par exemple, les groupes en face à face sont plus performants que les groupes virtuels dans les tâches de travail créatif en équipe, mais le travail en dehors du bureau peut améliorer la concentration sur des tâches individualisées.

Le problème peut se poser lorsque certains membres d’une organisation ou d’une équipe peuvent télétravailler et d’autres non. Le fait d’avoir plus de collègues qui télétravaillent peut entraîner une baisse des performances, un absentéisme plus important et une rotation plus importante parmi ceux qui ne télétravaillent pas, en particulier si les membres de l’équipe ont un temps de face à face très limité. Cela suggère que le télétravail peut créer du travail supplémentaire pour les travailleurs sur site (par exemple, s’ils doivent servir de liaison pour leurs collègues télétravailleurs), ou que l’interaction sociale au travail est importante pour le moral.

Enfin, le télétravail peut avoir un impact négatif sur l’évolution de la carrière des employés. Dans l’expérience de l’agence de voyage chinoise, les télétravailleurs avaient moins de chances d’être promus que les employés tout aussi productifs qui travaillaient au bureau. Cela s’explique probablement par le fait que les responsables ont une meilleure perception des employés présents au bureau.

COVID-19 peut changer de façon permanente la façon dont beaucoup d’entre nous travaillent. À l’heure actuelle, faire passer le plus grand nombre possible de personnes au télétravail à domicile est une réponse nécessaire à une terrible crise. Dans le monde post-pandémique, il pourrait rester une pratique populaire qui, si elle est bien faite, peut améliorer la satisfaction au travail, augmenter la productivité, réduire les émissions et étendre le travail à des régions plus éloignées.

About The Author