Chargement en cours

Philippe Sollers

Guerres secrètes

Parution : jeudi 4 octobre 2007
ISBN : 9782355360015
320 pages
21 €

« Je me demande depuis un certain temps, alors que j’ai lu et relu Homère, L’Iliade et L’Odyssée, pourquoi ce vieux texte monte de plus en plus vers moi d’une façon fraîche, énigmatique et violente. Et pourquoi, dans le même temps, tout ce qui peut se dire en chinois, dans la stratégie chinoise en particulier, monte avec le même caractère d’urgence. Serait-ce que la Grèce et la Chine ont des choses à se dire ? Le grand stratège Sunzi a vécu entre Homère et Euripide. Ces figures précèdent de peu l’ère qu’on dit chrétienne, et qui méritait mieux que d’inaugurer un calendrier. Les Grecs et les Chinois ont failli se rejoindre après le Concile de Trente. Puis ces mondes se sont séparés, grosso modo depuis la Révolution française, avant d’être peu à peu oubliés de tous : la synthèse, ou plutôt la tenue de la contradiction, n’a pu être opérée longtemps. Les Chinois sont délibérément méconnus. Quant aux Grecs, on sait le sort d’oubli qui leur est maintenant réservé. »

Philippe Sollers

Philippe Sollers

Auteur complexe, bataillant toujours sur plusieurs fronts, Philippe Sollers donne ici une clé décisive pour comprendre ses livres. Considérations stratégiques, érotiques et littéraires, exercice de lecture et d’admiration, ce carnet de guerre est d’autant plus précieux que l’Adversaire est redoutable : Nietzsche l’a nommé « nihilisme ».

Revue de presse

On sort de ces lectures ébloui par une lumière intérieure

Brunot Frappat, La Croix, 01/01/2008

Face à la mer, à la nuit profonde, Sollers vibre d’une humanité sans parade.

Brunot Frappat, La Croix, 01/01/2008

sa plume est toujours aussi alerte et précise – une plume d’ange ?

Gilbert Feron, Reflets, 01/01/2008

Que ceux qui ont des oreilles pour entendre… Et que ceux qui ont des yeux pour lire lisent ces deux beaux livres – vibrants, désordonnés, se faisant écho - de Sollers qui déjouent si bien les pronostics, qui démentent bien des postures supposées et qui éclairent la « face cachée » de Sollers.

Brunot Frappat, La Croix, 01/01/2008

Sollers lie ici avec brio et justesse les penseurs chinois à ceux de la Grèce antique jusqu’à la révolution française. Loin de toute sociologie, il arrive par sa méthode à en dire long sur notre époque.

John Jefferson Selve, Mixte, 01/01/2008

derrière le papillonnement, il y a un souffle unique et rare

Fabrice Hadjadj, Le Figaro, 01/01/2008

un des auteurs les plus remarquables de notre époque

Tageblatt, 01/01/2008

sans doute un des écrivains français les plus au fait de la Chine

Paul-François Paoli, Revue des deux mondes, 01/01/2008

des considérations stratégiques et littéraires sur deux civilisations qui lui sont chères : la Grèce et la Chine

Directsoir, 01/01/2008