Revue de presse

« Il était temps de faire savoir que Muray n'est pas drôle tous les jours. »  Lire, 3 octobre 2011.

« Ce livre dit tout ce que Muray n'était pas, pour mieux dire ce qu'il est (...) » Marianne, 28 septembre 2011.

« Les intuitions d'Alexandre de Vitry sont souvent pertinentes. » Magazine littéraire, 20 octobre 2011.

« Ce que montre alors brillamment Alexandre de Vitry, c’est que, chez Muray, cette vision désolée du monde se nourrit de littérature (...). » Lire, octobre 2011.

« Alexandre de Vitry s’est livré avec un exceptionnel brio à cette œuvre de salubrité intellectuelle. » Romaric Sangars, Chronic’ art.

Alexandre de Vitry

L’invention de Philippe Muray

Parution : thursday 15 September 2011
ISBN : 9782355360527
288 pages
20 €

Mars 2010, patatras. Fabrice Luchini lit Philippe Muray. L’événement confidentiel tourne presque aussitôt à l’événement médiatique, Muray s’affiche désormais en couverture des magazines, s’entend à la télévision, se cite dans les dîners…

Mais qui est Philippe Muray ? Sa récente célébrité a renforcé une image qui depuis plusieurs années se dessinait déjà, chez ses adversaires mais aussi chez beaucoup de ses admirateurs : celle du bougon de service, d’un intarissable pourfendeur de bobos, d’un pilier de bar gouailleur qui aurait par hasard lu Hegel.

Cette explosion a été si soudaine, si rapide, qu’elle en est venue à masquer la complexité et la richesse d’une œuvre qui, dès qu’on y regarde de près, ne se limite pas à quelques « billets d’humeur » de circonstance, puisque cette expression revient à la mode. Il nous avait prévenus : « Pour les commentateurs, qui ont besoin d’idées simples, les pamphlétaires sont des gens qui ont toujours été des pamphlétaires. C’est faux : Bloy ne l’a été que quelques années dans sa vie ; Céline aussi ».

C’est l’ambition de cet essai que de dévoiler, sans l’amoindrir, espérons-le, le secret de Philippe Muray. D’aller débusquer, à même l’œuvre, les origines de l’œuvre. De dévoiler, derrière le rire de Philippe Muray, une vision grinçante mais libératrice, de l’Homme et de la modernité. De comprendre comment Muray, avant de révéler l’époque à elle-même comme jamais celle-ci n’aurait cru pouvoir être décrite, s’est inventé comme écrivain.

Alexandre de Vitry

Alexandre de Vitry a travaillé sur les œuvres de Philippe Muray et de Charles Péguy. L’invention de Philippe Muray est son premier ouvrage.